agir


agir

agir [ aʒir ] v. <conjug. : 2>
• 1450; lat. agere
I V. intr.
1Poursuivre (en justice). Agir par voie de requête, d'assignation.
2(XVIe) Faire qqch., avoir une activité qui transforme plus ou moins ce qui est. « Nous sommes nés pour agir » (Montaigne). « Ce n'est pas être, pour un homme, que de ne pas agir » (Claudel). Spécialt (opposé à penser ou à discourir) S'exprimer par des actes, intervenir en passant à l'action. Le moment est venu d'agir. « C'est la foi qui donne à l'homme l'élan qu'il faut pour agir » (Martin du Gard).
3Se comporter dans l'action de telle ou telle manière. Manière d'agir : comportement, conduite. Vous avez agi à la légère. Il a agi par calcul. « ce ne sont pas les plus bêtes qui agissent le plus bêtement » (France). C'est agir en honnête homme. « Quiconque est loup, agisse en loup » (La Fontaine). Il a bien, mal agi envers eux (cf. En user avec).
Intervenir, s'employer. Agir au nom de l'État, d'un parti. Essayer d'agir en sa faveur auprès du ministre.
♢ FAIRE AGIR : mettre en action, en œuvre. C'est l'intérêt qui le fait agir, qui le pousse. ⇒ animer, mener. Faites agir vos amis, faites-les intervenir.
4Produire un effet sensible, exercer une action, une influence réelle. influer, opérer. « La foi a cela de particulier que, disparue, elle agit encore » (Renan ). Le remède n'agit plus. « ces empoisonnements qui n'agissent qu'au bout d'un certain temps » (Proust). « sa volonté n'avait pas cessé d'agir sur son destin » (Martin du Gard).
IITrans., rare et littér. Faire agir. Ce qui agit un être. « En vérité je suis agi » (G. Bataille). IIIPronom. impers. (XVIe; calqué sur le lat. agitur de)
1Marquant ce qui est en question, en cause, abordé ou intéressé en l'occurrence (cf. Il est question). Il s'agit dans ce livre des origines de la Révolution. Il s'est agi de cette affaire dans le conseil ( ACADÉMIE ). C'est de vous, de votre santé qu'il s'agit. Ce dont il s'agit. De quoi s'agissait-il ? « Il ne peut s'agir d'autre chose » (Martin du Gard). Il ne s'agit pas de ça : ce n'est pas là notre sujet. Quand il s'agit de se mettre à table, il est toujours le premier. Il s'agira de ne pas se tromper.
2Marquant ce qui est désormais le point important, le devoir à suivre (cf. Il importe). Il s'agit maintenant d'être sérieux. « Trouver une bonne formule ne suffit pas, il s'agit de n'en plus sortir » (A. Gide). Fam. Il s'agit que vous le retrouviez, et rapidement ! il faut que.
3S'agissant de : quand il s'agit de, puisqu'il s'agit de. S'agissant des salaires, une décision est à prendre.
⊗ HOM. Agîtes :agite (agiter).

agir verbe intransitif (latin agere, faire) Faire quelque chose, entrer ou être en action : Le moment d'agir est venu. Un gouvernement qui n'agit pas. Se comporter de telle ou telle manière : Il agit en honnête homme. Se comporter de telle ou telle façon avec quelqu'un : Vous avez mal agi avec lui. Exercer une action, une influence sur quelqu'un, quelque chose ; en parlant de quelque chose, avoir une efficacité sur quelque chose ou quelqu'un : La lumière agit sur la croissance des plantes. Être efficace, jouer son rôle, en parlant de quelque chose : Laisser agir la nature.agir (citations) verbe intransitif (latin agere, faire) Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 Tout homme est sensible quand il est spectateur. Tout homme est insensible quand il agit. Vigiles de l'esprit Gallimard Henri Bergson Paris 1859-Paris 1941 Agir librement, c'est reprendre possession de soi, c'est se replacer dans la pure durée. Essai sur les données immédiates de la conscience P.U.F. René Char L'Isle-sur-la-Sorgue, Vaucluse, 1907-Paris 1988 Agir en primitif et prévoir en stratège. Feuillets d'Hypnos Gallimard Jacques Boutelleau, dit Jacques Chardonne Barbezieux 1884-La Frette-sur-Seine 1968 Pour agir il faut une forte dose de défauts. Un homme sans défauts n'est bon à rien. Propos comme ça Grasset René Descartes La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650 Bien que nous ne puissions avoir des démonstrations certaines de tout, nous devons néanmoins prendre parti, et embrasser les opinions qui nous paraissent les plus vraisemblables, touchant toutes les choses qui viennent en usage, afin que, lorsqu'il est question d'agir, nous ne soyons jamais irrésolus. Car il n'y a que la seule irrésolution qui cause les regrets et les repentirs. Correspondance, à Élisabeth, 15 septembre 1645 Jean Grenier Paris 1898-Dreux 1971 L'homme ne peut agir que parce qu'il peut ignorer. Mais il ne voudrait agir qu'en connaissance de cause — funeste ambition. Lexique Gallimard André Malraux Paris 1901-Créteil 1976 On trouve toujours l'épouvante en soi, il suffit de chercher assez profond. Heureusement, on peut agir. La Condition humaine Gallimard Napoléon Ier, empereur des Français Ajaccio 1769-Sainte-Hélène 1821 Presque jamais l'homme n'agit par acte naturel de son caractère, mais par une passion secrète du moment, réfugiée, cachée dans les derniers replis du cœur. Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène Jean Rostand Paris 1894-Ville-d'Avray 1977 Académie française, 1959 Attendre d'en savoir assez pour agir en toute lumière, c'est se condamner à l'inaction. Inquiétudes d'un biologiste Stock Jean-Jacques Rousseau Genève 1712-Ermenonville, 1778 L'homme n'est point fait pour méditer mais pour agir. Correspondance, à un jeune homme Paul Valéry Sète 1871-Paris 1945 Que de choses il faut ignorer pour « agir » ! Choses tues Gallimard Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues Aix-en-Provence 1715-Paris 1747 Personne n'est sujet à plus de fautes que ceux qui n'agissent que par réflexion. Réflexions et Maximes Alfred, comte de Vigny Loches 1797-Paris 1863 Quand on veut rester pur, il ne faut point se mêler d'agir sur les hommes. Cinq-Mars William Blake Londres 1757-Londres 1827 Celui qui désire mais n'agit point engendre la pestilence. He who desires but acts not breeds pestilence. The Marriage of Heaven and Hell Johann Wolfgang von Goethe Francfort-sur-le-Main 1749-Weimar 1832 Il vaut mieux faire la chose la plus insignifiante du monde que de tenir une demi-heure pour négligeable. Es ist besser das geringste Ding der Welt zu tun, als eine halbe Stunde für gering zu halten. Maximes et réflexions Huang Zongxi 1610-1695 Agis au plus tôt pour éviter le mirage de raisonnements qui n'éclairent que les idées. Traduction D. Tsan Mao Zedong, Mao Tsö-tong ou Mao Tsé-toung Shaoshan, Hunan, 1893-Pékin 1976 Il n'est pas difficile à un homme de faire quelques bonnes actions ; ce qui est difficile, c'est d'agir bien toute sa vie, sans jamais rien faire de mal. Citations du président Mao Tsé-Toung, XXIV George Bernard Shaw Dublin 1856-Ayot Saint Lawrence, Hertfordshire, 1950 Celui qui peut, agit. Celui qui ne peut pas, enseigne. He who can, does. He who cannot, teaches. Maxims for Revolutionists agir (difficultés) verbe intransitif (latin agere, faire) Conjugaison Le participe passé se termine par un i : il a agi avec beaucoup de prudence. Emploi En agir = se conduire, est déconseillé. Recommandation Employer agir ou en user : il a agi ainsi avec moi (et non : il en a agi ainsi...). Vous en usez bien légèrement avec lui (et non : vous en agissez bien légèrement...). Construction 1. Agir v.t. : c'est ce qui l'agit (= ce qui le fait agir). La construction transitive est rare, mais elle est attestée depuis le XVIIe siècle. Elle appartient au registre littéraire ou soutenu. Remarque On trouve également au passif, dans le même registre : « De fait, beaucoup vivent dans l'illusion que leur vie amoureuse est subie et non agie » (F. Quéré). 2. Il s'agit de (+ nom, pronom ou infinitif) = il est question de. La tournure impersonnelle il s'agit est toujours accompagnée d'un complément introduit par de : il s'agit d'une bonne surprise ; de quoi s'agit-il ? ; « Tant qu'il ne s'était agi que de science »(J. Romains). Si elle est précédée d'un pronom relatif, ce pronom relatif est dont : l'affaire dont il s'agit (et non qu'il s'agit). Avec le présentatif c'est, on dit : c'est ce dont il s'agit ou c'est de cela qu'il s'agit. Recommandation Éviter la tournure incorrecte c'est de cela dont il s'agit. 3. Il s'agit de (+ infinitif), il s'agitque (+ subjonctif) = il faut, il faut que. Il s'agit de se dépêcher, maintenant ; il s'agit que cela devienne une habitude. Ces constructions appartiennent à la langue familière. Recommandation Dans l'expression soignée, surtout à l'écrit, préférer il faut : il faut se dépêcher, maintenant ; il faut que cela devienne une habitude. 4. S'agissant de = étant donné qu'il s'agit de. « Le choix de ces aliments s'imposait, s'agissant d'instituer un sacrifice non sanglant »(P. Valéry). Registre soutenu. Au sens plus neutre de « quant à, en ce qui concerne », cette locution est aujourd'hui courante : s'agissant de cette question, je suis tenu à la discrétion. ● agir (expressions) verbe intransitif (latin agere, faire) Agir auprès de quelqu'un, intervenir auprès de lui pour obtenir quelque chose. Manière, façon d'agir, comportement, attitude. ● agir (homonymes) verbe intransitif (latin agere, faire)agir (synonymes) verbe intransitif (latin agere, faire) Faire quelque chose, entrer ou être en action
Synonymes :
- exécuter
- opérer
Contraires :
Se comporter de telle ou telle manière
Synonymes :
Se comporter de telle ou telle façon avec quelqu'un
Synonymes :
- procéder
Exercer une action, une influence sur quelqu'un, quelque chose ; en parlant...
Synonymes :
- opérer
- se répercuter
agir verbe transitif Littéraire. Faire agir, animer : La passion qui l'agit.agir (homonymes) verbe transitif

agir
v.
rI./r v. intr.
d1./d Faire qqch, accomplir une action. Assez parlé, il faut agir.
d2./d Se conduire, se comporter d'une certaine façon. Agir en sage. Il a bien agi envers moi.
d3./d Exercer une action, opérer un effet. Il faut laisser agir le médicament. Le bruit agit sur le système nerveux.
d4./d Agir auprès d'une personne, intervenir. Il agit auprès du ministre pour les intérêts de sa région.
d5./d DR Exercer une action en justice. Agir au criminel, au civil.
rII./r v. Pron. impers.
d1./d Il s'agit de: il est question de. De quoi s'agit-il?
d2./d Il s'agit de (+ inf.): il faut, il importe de. Il s'agit non seulement de trouver la bonne méthode, mais encore de l'appliquer. Il s'agit de savoir ce que vous voulez!
d3./d S'agissant de: puisqu'il s'agit de.

⇒AGIR, verbe.
I.— Emploi verbal
A.— Emplois intrans.
1. [Le suj. exprimé ou non, est un animé, une pers. ou fonction de la pers. hum.] Pouvoir propre à l'homme de transformer ce qui est, de s'exprimer par des actes :
1. Dès lors votre doctrine me paraît enfin remplir toutes les conditions essentielles de la religion, telle que vous l'avez définie, puisqu'elle convient également aux trois grandes parties de notre existence, aimer, penser, agir, qui ne furent jamais autant combinées.
A. COMTE, Catéchisme positiviste, 1852, p. 60.
2. Vouloir, agir, opérer, produire :ainsi sommes-nous peu à peu entraînés vers des développements peut-être imprévus, mais sûrement conformes à l'aspiration profonde du vouloir primitif. L'expression de l'acte, si imperceptible qu'elle soit à l'origine, est le germe d'une immense croissance.
M. BLONDEL, L'Action, 1893, p. 211.
3. Attelés, comme des bœufs de labour, à une lourde tâche, nous sentons le jeu de nos muscles et de nos articulations, le poids de la charrue et la résistance du sol : agir et se savoir agir, entrer en contact avec la réalité et même la vivre, mais dans la mesure seulement où elle intéresse l'œuvre qui s'accomplit et le sillon qui se creuse, voilà la fonction de l'intelligence humaine.
H. BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 192.
4. Agir, nous semble-t-il, c'est émettre une certaine quantité de force, c'est surtout extérioriser. Une telle définition est liée à la représentation instrumentaliste et implique les mêmes contradictions. Mais elle a ses racines dans la nature même de la vie personnelle; d'où ce qu'il y a en elle d'inévitable. On rejoindrait, en approfondissant ceci, l'idée de la volonté comme détente que j'ai cherché autrefois à dégager.
G. MARCEL, Journal métaphysique, 1920, p. 251.
5. Ainsi cette intelligence trouve son dernier mot dans le déni. Loin de voir là je ne sais quelle « excroissance démesurée de la faculté compréhensive », nous sommes bien plutôt disposés à n'y voir qu'une sorte de rétrécissement. C'est faire de l'intelligence un usage contre nature que d'en user seulement pour détruire et pour nier. D'elle-même elle aspire à affirmer, c'est-à-dire à être. Elle nous est donnée pour connaître, pour agir, pour éclairer nos sentiments, et non point pour les obscurcir et nous éloigner du réel.
H. MASSIS, Jugements, t. 1, 1923, p. 167.
6. Juger, décider, agir, voilà les fonctions de l'âme. « Mais, dit l'homme libre, l'âme n'est peut-être rien autre chose qu'une santé, un équilibre, une force du corps. Rien ne prouve que ce qui juge et veut soit séparable, et doive survivre. Vous nous jetez dans d'autres peurs. » Aussi n'ai-je rien annoncé de pareil, ...
ALAIN, Propos, 1924, p. 612.
7. L'être humain ne se rencontre nulle part dans la nature. Nous n'y observons que l'individu. Celui-ci se distingue de l'être humain en ce qu'il est une réalité concrète. C'est lui qui agit, aime, souffre, combat, meurt. Au contraire, l'être humain est une idée platonicienne. Il vit dans notre esprit et dans nos livres. Il se compose des abstractions étudiées par les physiologistes, les psychologistes, les sociologues. Ses caractères sont des universaux.
A. CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935, p. 283.
8. Tout ce qui travaille, crée, agit, souffre, fermente et couve dans la nuit de notre âme inconsciente, — tout ce qui s'y manifeste, d'une part dans la vie de notre organisme, d'autre part dans les influences que nous recevons des autres âmes et de l'univers entier, — ... tout cela monte, avec un accent tout particulier, de la nuit inconsciente à la lumière de la vie consciente; et ce chant, cette merveilleuse confidence de l'inconscient au conscient, nous l'appelons : sentiment.
A. BÉGUIN, L'Âme romantique et le rêve, 1939, p. 137.
9. Il est d'une part le présent de la présence irrécusable, pleine, d'un monde déjà-là, par delà toute attente, toute exigence, toute construction idéale. Mais, d'autre part, dans ce présent indéductible, j'œuvre, j'opère des présences, je suis auteur d'événements :j'agis.
P. RICŒUR, Philosophie de la volonté, 1949, p. 191.
Rem. a) Synon. créer, fabriquer, œuvrer, opérer, produire, travailler; b) Anton. être (au sens statique); c) Autres assoc. paradigm. fréq. (gén. rel. aux autres catégories de la vie hum.) aimer, connaître, juger, penser, sentir, souffrir, vouloir.
a) En partic. [En liaison avec des éléments contextuels mettant en relief tel aspect de l'action.]
Sortir de l'inaction, se mettre à l'œuvre :
10. 14 septembre fini le mémoire, que je crois bon. Il a fait un très bon effet, m'a dit Juliette. Je me suis mis en tête une nouvelle tentative de carrière aventureuse. Nous verrons. Je voudrais à tout prix agir. Je suis las d'écrire.
B. CONSTANT, Journaux intimes, sept. 1814, p. 409.
11. Jamais un banquier ne bavarde : il agit, pense, médite, écoute et pèse. Ainsi, pour avoir bien l'air d'un banquier, ne dis rien, ou dis des choses insignifiantes. Éteins ton œil égrillard et rends-le grave, au risque de le rendre bête.
H. DE BALZAC, César Birotteau, 1837, p. 168.
12. GEORGE. — Fallait-il imprimer une tache à mon nom? M. MERCIER. — Il fallait... il fallait... on ne va pas si vite, que diable! on prend conseil, et l'on agit ensuite.
F. PONSARD, L'Honneur et l'argent, 1853, II, 10, p. 53.
13. La médecine d'observation contemple, la médecine expérimentale agit. On peut comme le grand prêtre dire : « La foi qui n'agit point, est-ce une foi sincère? La médecine inerte, est-ce la médecine? » Non, la vraie médecine est celle qui agit pour arrêter le mal.
C. BERNARD, Principes de médecine expérimentale, 1878, p. 18.
14. (...) Cristi, ce n'est pas le moment de s'endormir; agissons. »
L. CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 244.
15. Antoine vacilla, et, cédant à une seconde de panique, descendit précipitamment quelques marches. Il respirait avec effort : une tendresse, surgie des profondeurs, se dilatait soudain dans sa poitrine, l'étouffait. Et tous ces inconnus... Que faire? Partir? Il se ressaisit : le goût de la lutte le poussait en avant : ne pas remettre, agir.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Sorellina, 1928, p. 1199.
16. Au retour d'Allemagne, il ne peut plus agir; il ratiocine. Je tiens la métaphysique allemande pour responsable de ses irrésolutions. De ses maîtres de là-bas, son esprit a pris la clef des champs de la spéculation abstraite, qui, si spécieusement, au champ de l'action se superpose. Et cette petite question si simple se charge de signification et d'angoisse : « Oh! prince Hamlet, qu'alliez-vous faire à Wittenberg? »
A. GIDE, Journal, 1931, p. 1063.
17. Il écrasa sa cigarette dans le cendrier, et s'étira. « Voilà le docteur Thibault qui reparaît », fit-il en souriant. « Eh bien! Vivre, c'est agir, après tout! Ça n'est pas philosopher... Méditer sur la vie? À quoi bon? La vie, on sait bien ce que c'est : un amalgame saugrenu de moments merveilleux et d'emmerdements! La cause est entendue, une fois pour toutes... vivre, ça n'est pas remettre toujours tout en question... »
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 146.
18. À force d'analyser les motifs plus ou moins compliqués de Pierre et de Paul, nous sommes en train de crever; Freud nous emmerde avec ses ambivalences (c'est un mot qui avait fait fortune entre nous). À force de raffiner sur l'ambiguïté, nous oublions l'essentiel, qui est d'agir...
R. ABELLIO, Heureux les pacifiques, 1946, p. 33.
Rem. Anton. s'attarder (sur des détails), contempler, délibérer, méditer, penser, philosopher, ratiociner, réfléchir, rêver, spéculer (cf. action).
Se remuer, se dépenser :
19. ... quand on est agité, pressé d'agir à chaque instant, que la vie est irrégulière, qu'il n'y a aucune suite dans les occupations et les idées qui la partagent, qu'on voudrait toujours arriver au temps qui n'est pas encore, qu'on précipite tout par impatience, qu'on gaspille le temps, ce temps semble s'être traîné avec une inconcevable lenteur, quand on mesure par la pensée l'intervalle entre deux points.
MAINE DE BIRAN, Journal, 1816, p. 230.
20. ... et moi, monsieur, moi son père, croyez-vous que ça m'amuse? Que voulez-vous que nous pensions, que nous devenions? Pouvons-nous vivre comme ça? Où le chercher? Voyons, dites, parlez!... Agissez! morbleu! retrouvez-le! c'est votre affaire. S'il vous est égal de savoir où est votre femme, moi je veux savoir où est mon fils, et de suite encore!... Ah! vous vous en mêlerez! vous nous le rendrez! j'irai partout, entendez-vous bien? Je remuerai tout, j'ai des amis, des protections, Morel va nous guider, j'irai chez le ministre, chez le roi s'il le faut, je mettrai dans les journaux...
G. FLAUBERT, La Première éducation sentimentale, 1845, pp. 190-191.
21. Femmes, enfants, sont là penchés sur l'eau sombre, le dos dans le soleil, leurs haïks retroussés au-dessus du genou, leur voile attaché par derrière, emplissant et vidant les écuelles, faisant ruisseler les entonnoirs, ficelant les outres gonflées. Tout ce monde grouille, agit, s'empresse; mais avec si peu de paroles, que, pour la plupart, on les dirait muets.
E. FROMENTIN, Un Été dans le Sahara, 1857, p. 151.
22. Évidemment non, ce n'est pas la question que je me pose. Mais je ne veux rien expliquer.
« Il concluait, me dit l'autodidacte d'un ton consolant en faveur de l'optimisme volontaire. La vie a un sens si l'on veut bien lui en donner un. Il faut d'abord agir, se jeter dans une entreprise. Si ensuite l'on réfléchit, le sort en est jeté, on est engagé. Je ne sais ce que vous en pensez, monsieur? »
« Rien », dis-je.
Ou plutôt je pense que c'est précisément l'espèce de mensonge que se font perpétuellement le commis-voyageur, les deux jeunes gens et le monsieur aux cheveux blancs.
J.-P. SARTRE, La Nausée, 1938, p. 145.
23. Toute formation spirituelle qui jette l'introverti hors de lui lui est bonne. « Se perdre pour se trouver » doit être sa formule de vie. Il lui faut agir, se dévouer, créer, s'oublier dans les choses et parmi les hommes.
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 335.
24. ANNENKOV. — Je suis heureux, Stepan, que le parti t'ai envoyé ici.
STEPAN. — Il le fallait. J'étouffais. Agir, agir enfin ... (il regarde Annenkov.) Nous le tuerons, n'est-ce pas?
ANNENKOV. — J'en suis sûr.
A. CAMUS, Les Justes, 1950, I, p. 309.
25. Le jour où il prononça le mot de mariage, je fis longuement le bilan de ce qui nous séparait : « Jouir de belles choses lui suffit; il accepte le luxe et la vie facile, il aime le bonheur. Moi, il me faut une vie dévorante. J'ai besoin d'agir, de me dépenser, de réaliser :il me faut un but à atteindre, des difficultés à vaincre, une œuvre à accomplir. Je ne suis pas faite pour le luxe. Jamais je ne pourrais me satisfaire de ce qui le satisfait. »
S. DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 216.
Se conduire, se comporter.
♦ [Avec un compl. indiquant la pers. avec laquelle est faite l'action] Agir avec, envers qqn :
26. Quel prix peut-on d'ailleurs attacher aux passagères affections d'un pareil être? Cela vaut-il la peine de mettre un masque et de se dégrader jusqu'à introduire de petits et vils calculs dans le plus noble et le plus haut des sentiments? Ce ne sera jamais ainsi que j'agirai avec toi, Adèle; je t'aime avec fierté parce que je t'aime avec candeur; je crois qu'un détour nous abaisserait tous deux et que ton cœur est assez grand pour comprendre un grand amour. Réponds avec cette confiance et cette franchise à la question que je viens de te faire. Tout dépend de là.
V. HUGO, Lettres à la fiancée, 1821, p. 59.
27. Quoique M. de Montmorency me fût peu favorable, il agit envers moi (je l'ai dit) selon l'impulsion de son sang et de sa vertu : en prenant congé de l'empereur, il l'invita à moins s'effrayer de ma personne.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 3, 1848, p. 160.
♦ [Avec un compl. précisant la manière dont se comporte le suj.] Agir en + subst. inactualisé; agir comme + subst. actualisé par l'art. un ou par un pron. (tel, etc.) :
28. — Vous ne pouvez donc vous résoudre à quitter le canton qui vous a vu naître? — Tous mes amis ont disparu de cette terre : les hommes qui les ont chassés sont violens et cruels; ils parlent de liberté, mais ils agissent en tyrans : oh! sans doute, je quitterois sans peine des lieux que je ne reconnois plus!...
Mme DE GENLIS, Les Chevaliers du cygne, t. 1, 1795, p. 196.
29. Le lendemain, Leuwen agit absolument comme un fou. Les lieutenants, ses camarades, redevenus méchants, se disaient : « Ce beau dandy de Paris n'est pas accoutumé au champagne, il est encore détraqué d'hier; ... »
STENDHAL, Lucien Leuwen, t. 2, 1836, p. 8.
30. « ... cette petite-fille de Jean Croissy est la dernière personne au monde que vous puissiez épouser. Vous seriez donc très coupable de troubler son cœur et de laisser naître et grandir dans le vôtre une passion sans issue. Vous êtes un honnête homme. Votre présence chez moi le prouve. Agissez en honnête homme. »
P. BOURGET, Nos actes nous suivent, 1926, p. 84.
31. — Quand on y pense, dit un jour Rosenthal, cette dénonciation ne nous a paru étrange que parce que nous pensions au caractère phénoménal de Pluvinage, mais il y a sans doute beaucoup à dire sur son caractère intelligible. Qui n'est pas double? Laforgue trouva cette parade de foire révoltante et dit à son ami : — Pas de kantisme, je t'en prie! Peut-être avons-nous agi comme des salauds!...
P. NIZAN, La Conspiration, 1938, p. 180.
32. D'un bond de fauve, il [l'évêque] fut sur moi, l'index braqué : — Vous m'avez promis obéissance ainsi qu'à mes successeurs. Vous êtes mon vicaire général et vous agirez comme tel!
A. BILLY, Introïbo, 1939, p. 160.
Rem. Parfois, dans des syntagmes du type agir comme (qqn), agir ainsi, le sens du verbe s'affaiblit jusqu'à n'être plus que le substitut (comparable à l'emploi class. du verbe faire) d'un verbe ou d'un syntagme déjà exprimé dont on veut éviter la répét. :
33. Apprenez donc (...) que cette coutume vient des Romains, qui divinisaient le commencement de l'année. En sorte qu'agir comme eux est se faire idolâtre.
Lar. Lang. fr. 1971.
Exercer une influence. Agir sur qqn (plus rarement sur qqc.). (Cf. infra 2) :
34. Additionner, comme je disais tout à l'heure, toutes les générations d'hommes les unes au bout des autres, toutes les races, tous les peuples, ne donnera qu'un chiffre, et ne donnera pas l'humanité. Considérer que les hommes agissent et réagissent les uns sur les autres, et par suite voir, dans ces générations qui s'ajoutent les unes aux autres, comme une sorte d'être abstrait qui croît et se développe, cela est vrai et juste; mais pourtant où est l'être, l'être véritable? D'être véritable, je ne vois que les hommes, les individus, les êtres particuliers; je ne vois rien qui ait vie, sentiment, conscience, intelligence, responsabilité, ...
P. LEROUX, De l'Humanité, t. 1, 1840, p. 251.
35. En effet, si le médecin considérait l'organisme comme un tout indivisible et qu'il voulût agir sur lui, il verrait qu'il n'agit pas constamment et qu'il y a même d'assez nombreuses exceptions.
C. BERNARD, Principes de médecine expérimentale, 1878, p. 279.
36. Il est aisé de comprendre pourquoi « la matière » — qui n'est qu'un mécanisme spécial entre beaucoup d'autres — a pu paraître si facilement à l'homme la réalité par excellence. Elle se présente comme d'elle-même à la connaissance spontanée. L'homme s'y heurte, la touche, la voit, il agit sur elle, et elle agit sur lui, elle est « le familier » par excellence.
R. RUYER, Esquisse d'une philosophie de la structure, 1930, p. 43.
37. L'homme, aux yeux de Marx, n'est pas un produit passif du milieu, il est actif, il agit sur le milieu pour le transformer, — mais « dans le sens fixé par l'évolution économique et sociale ». Voilà ce qui importe ici.
J. MARITAIN, Humanisme intégral, 1936, p. 141.
38. La réalité n'est pas figée, dit Dubreuilh. Elle a un avenir, des possibilités. Seulement pour agir sur elle et même pour la penser, il faut s'installer en elle et non s'amuser à des petits rêves.
S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 554.
39. ... l'Occident s'est voulu exclusivement utilitaire, tout entier tourné vers la possession du monde extérieur. Il en est obsédé; par la science, la recherche des lois physiques, il veut agir sur lui, le domestiquer; il entend faire de lui l'instrument de ses désirs, être conquérant de l'univers et de ses secrets en même temps que d'espaces et de peuples!
R. HUYGHE, Dialogue avec le visible, 1955, pp. 30-31.
Agir auprès de qqn. Essayer par des démarches, etc., d'user de son influence sur quelqu'un :
40. Il n'est question que de faire agir nos amis en France auprès des deux grands philosophes...
C. DESMOULINS, Le Vieux Cordelier, 1793-1794, p. 65.
Déployer son énergie. Agir contre qqn :
41. De ces abominables forfaits, si quelques élus aujourd'hui sont avertis, il nous est indispensable, madame, de compter sur leur discrétion parfaite, sur leur pleine et entière soumission à l'indication qui leur sera donnée en temps opportun. Agir sans nous, c'est agir contre nous. Et, en plus de la désapprobation ecclésiastique qui pourra entraîner... Qu'à cela ne tienne : l'excommunication, toute initiative individuelle se heurtera aux démentis catégoriques et formels de notre parti. Il s'agit ici, madame, d'une croisade; oui, mais d'une croisade cachée.
A. GIDE, Les Caves du Vatican, 1914, p. 752.
42. MARIANA. — Tout ce qui est fait contre lui, il y aide. Et vous le prétendez égoïste!
BERNAL. — Il agit contre soi, parce qu'il y trouve son plaisir.
H. DE MONTHERLANT, Le Maître de Santiago, 1947, II, 3, p. 638.
43. Tout cela n'était pas sans ruse. Libre aux pasteurs de se conduire avec lui comme des prêtres! Mais ne devaient-ils pas reconnaître en lui la tradition protestante, la voix même des fondateurs : « Rétracter quoi que ce soit, je ne puis ni ne veux, avait dit Luther, ... car agir contre sa conscience, ce n'est ni sûr ni honnête. »
J. GUÉHENNO, Jean-Jacques, Grandeur et misère d'un esprit, prol., 1952, p. 126.
Rem. L'expr. semble d'orig. jur. Cf. infra et Ac. 1798-1932 : ,,Il a été obligé d'agir contre son tuteur.``
b) DROIT
Agir en justice. ,,Prendre l'initiative de soumettre une prétention à un tribunal. On peut agir soit par voie de requête, sans appeler aucun adversaire, soit, au contraire, par voie d'assignation. Celui qui agit est appelé demandeur, celui contre qui on agit est appelé défendeur. Agir ou défendre, c'est ester en justice.`` (CAP. 1936). Agir criminellement, civilement (Ac. 1798-1932).
Rem. Attesté aussi ds Ac. 1798-1932, BESCH. 1845, Lar. 19e, LITTRÉ, BÉL. 1957 ROB., BAR 1960, Pt ROB.; cf. intenter une action.
Agir d'office. Agir sans être requis, par le seul devoir de sa charge.
Rem. Attesté ds Ac. 1835, BESCH. 1845, Ac. 1878-1932.
2. [Le suj. désigne un inanimé dont l'activité est comparable à celle de l'homme] Produire un effet, un résultat :
44. [Jordan] : — (...) L'univers n'est-il pas un immense atelier où l'on ne chôme jamais, où les infiniment petits font chaque jour un labeur géant, où la matière agit, fabrique, enfante sans relâche...
É. ZOLA, Travail, t. 1, 1901, p. 195.
45. LE DOCTEUR (à voix basse). — « Le bromure agit, la nuit va être plus calme. » Lourdement Mme Barois se lève et, sur la pointe des pieds, s'approche de la porte : appuyée au vantail, le masque inerte et douloureux, les paupières à demi baissées, elle regarde fixement dans la chambre éclairée.
R. MARTIN DU GARD, Jean Barois, 1913, p. 209.
46. Si l'on montre de la viande à un chien adulte, le flux de salive se produit encore; l'aliment agit à distance, la sensation visuelle suffit à déclencher le réflexe. Il est d'ailleurs de connaissance courante que le seul aspect d'un plat appétissant fait venir l'eau à la bouche.
J. ROSTAND, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 89.
47. Quand il s'agit de littérature ou de musique, nous n'avons aucune raison d'espérer que la postérité en jugera mieux que les contemporains. Dans un siècle, les raisons qui nous interdisent l'accès d'une œuvre sublime risquent de jouer encore et La Veuve joyeuse continuera d'enchanter les foules futures. Il en va tout autrement de la politique. Ici, le temps agit dans le sens de la vérité parce qu'il dissipe la fumée des batailles partisanes : la poussière du combat retombe, les passions s'apaisent, les faits restent.
F. MAURIAC, Le Bâillon dénoué, 1945, p. 487.
Faire, laisser agir qqc. :
48. Laissons agir mes lettres, et le temps... Cerise regarda sir Williams avec enthousiasme et lui dit : — Ah! comment ne vous aimerait-elle pas, rien qu'à vous voir?
P.-A. PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 1, L'Héritage mystérieux, 1859, p. 387.
49. ... la science est une règle d'action qui réussit, au moins généralement et, j'ajoute, tandis que la règle contraire n'aurait pas réussi. Si je dis, pour faire de l'hydrogène, faites agir un acide sur du zinc, je formule une règle qui réussit : j'aurais pu dire, faites agir de l'eau distillée sur de l'or; cela aurait été aussi une règle, seulement elle n'aurait pas réussi.
H. POINCARÉ, La Valeur de la science, 1905, pp. 218-219.
Agir sur qqc. ou qqn (cf. supra 1 a). Exercer une influence :
50. Il me semble impossible de séparer le besoin d'un perfectionnement social du désir de s'améliorer soi-même; et, pour me servir du titre de l'ouvrage de Bossuet, dans un sens différent de celui qu'il lui donne, la politique est sacrée, parce qu'elle renferme tous les mobiles qui agissent sur les hommes en masse, et les rapprochent ou les éloignent de la vertu.
G. DE STAËL, Considérations sur les principaux événements de la Révolution française, t. 2, 1817, p. 280.
51. La solitude agit toujours ainsi sur l'intelligence; elle développe la poésie qui est toujours dans l'homme; tout pâtre est rêveur. J'ai donc écrit ce conte bleu dans le lieu même, caché dans le ravin-fossé, assis sur un bloc qui a été un rocher jadis, qui a été une tour au douzième siècle et qui est redevenu un rocher,...
V. HUGO, Le Rhin, 1842, p. 186.
52. ... chaque jour amène des générations nouvelles, chaque fait accompli enfante un droit récent qui combat un ancien droit, chaque heure commence une légitimité : le temps a deux pouvoirs; d'une main il renverse, de l'autre il édifie. « Enfin le temps agit sur les esprits par cela seul qu'il marche : on se sépare violemment du pouvoir; on l'attaque; on le boude, puis la lassitude survient; le succès réconcilie à sa cause : bientôt il ne reste plus en dehors que quelques âmes élevées dont la persévérance met mal à l'aise ceux qui ont failli... »
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 4, 1848, p. 319.
53. 23 mardi. Je lis ta lettre et je suis pénétré de ce charme ravissant, de cette profonde attraction; elle agit sur moi de part en part. La douce tendresse de tes refus briserait mes désirs les plus impétueux; d'autre part, elle les augmente... Un parfum angélique de sagesse et d'amour est dans toute cette lettre, et j'en suis enivré.
J. MICHELET, Journal, janv. 1849, p. 12.
54. Il est possible que deux poisons ne puissent pas agir en même temps sur le même système nerveux. Dans certains états près de l'agonie, les individus ne sont plus susceptibles de réactions; ils peuvent avoir impunément des perforations intestinales sans péritonite ni douleur (la section du sympathique ne fait plus rien dans les effets calorifiques chez ces animaux près de mourir...).
C. BERNARD, Principes de médecine expérimentale, 1878, p. 234.
Rem. Syntagmes fréq. 1. Subst. + verbe : besoin d'agir (R. ROLLAND, Beethoven, t. 1, 1928, p. 163); difficulté d'agir (V. DE JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 2, 1812, p. 92); façon d'agir (STENDHAL, Lucien Leuwen, t. 1, 1836, p. 204); faculté d'agir (H. BERGSON, L'Évolution créatrice, introd., 1907, p. V); liberté d'agir (MAINE DE BIRAN, Journal, 1816, p. 125); manière d'agir (STENDHAL, De l'Amour, 1822, p. 98); moment d'agir (J.-A. BRILLAT-SAVARIN, Physiologie du goût, 1825, p. 372; G. LEROUX, Le Mystère de la chambre jaune, 1907, p. 64); motif d'agir (M. VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 499); moyen d'agir (STENDHAL, Lamiel, 1842, p. 121); nécessité d'agir (STENDHAL, Lucien Leuwen, t. 1, 1836, p. 335); pouvoir d'agir (MAINE DE BIRAN, loc. cit.); raison d'agir (R. ROLLAND, Jean-Christophe, Dans la maison, 1909, p. 1010); temps d'agir (A. DE MUSSET, À quoi rêvent les jeunes filles, 1832, II, 1, p. 359; F. MAURIAC, Le Nœud de vipères, 1932, p. 178); volonté d'agir (Ch. MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. 236). 2. Verbe + verbe : faire agir. Mettre en action, en œuvre, entraîner, manœuvrer, pousser à (P.-A. PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 5, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 253). 3. Verbe + adv. ou compl. prép. de manière : bien agir (J. PÉLADAN, Le Vice suprême, 1884, p. 186); agir à sa guise (É. ESTAUNIÉ, L'Ascension de Monsieur Baslèvre, 1919, p. 212); agir de concert (J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 316); agir contre sa conscience (ex. 43); mal agir (H. DE MONTHERLANT, La Reine morte, 1942, p. 145); agir sans délibération, sans détermination préalable (J.-B. LAMARCK, Philosophie zoologique, t. 2, 1809, p. 336); agir sans discernement (V. DE JOUY, ibid., t. 3, 1813, p. 111); agir selon l'impulsion de (G. SAND, Histoire de ma vie, t. 1, 1855, p. 14); agir d'autorité. ,,Employer son autorité pour faire quelque chose.`` (LAND. 1834; attesté aussi ds Ac. 1835-1932, BESCH. 1845, ROB.); de cause : agir par concupiscence (E. RENAN, Drames philosophiques, L'Eau de jouvence, 1881, I, 1, p. 447); agir par traîtrise (M. PROUST, À la recherche du temps perdu, Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 179); de but : agir pour le mieux (G. BERNANOS, Monsieur Ouine, 1943, p. 1486); agir pour mon bien (S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 418). 4. Verbe + conj. de subordination : agir de telle sorte (Ch. PÉGUY, Victor-Marie, comte Hugo, 1910, p. 827).
B.— PHILOS., littér., emploi trans. Activer, actionner, conditionner (qqn.).
1. Forme active, rare :
55. Au lieu de se trouver seul avec sa sagesse, il [Tolstoï] s'est retrouvé seul avec son erreur et il l'a agie, comme il faisait tout, passionnément.
L. DAUDET, L'Hérédo, 1916, p. 204.
2. Forme passive :
56. On soupçonnera trop qu'il n'est pas libre dans son action et qu'elle est « agie » par des ressorts inférieurs.
Ch. MAURRAS, L'Avenir de l'Intelligence, 1905, p. 73.
57. Oui, là est tout mon problème. Problème bizarre, presque contre nature, je veux dire contre ma nature qui partout ailleurs — songeons à l'art, à l'exaltation, au travail créateur — non seulement accepte d'être mue, d'être agie, mais témoigne même de l'inquiétude lorsque c'est elle qui meut et qui agit. L'anomalie est due à ce que ne voulant pas cette fois revenir par la porte du sacrement de la pénitence, j'ai — comme il en va toujours avec moi — été trop loin dans l'autre direction.
Ch. DU BOS, Journal, avr. 1927, p. 240.
58. Ainsi nous trouvons-nous, semble-t-il, devant une double nécessité contradictoire : tout instrument n'étant utilisable — et même saisissable — que par le moyen d'un autre instrument, l'univers est un renvoi objectif indéfini d'outil à outil. En ce sens la structure du monde implique que nous ne puissions nous insérer dans le champ d'ustensilité qu'en étant nous-mêmes ustensile, que nous ne puissions agir sans être agis.
J.-P. SARTRE, L'Être et le néant, Paris, Gallimard, 1943, p. 388.
Rem. Les dict. ne mentionnent pas cet emploi, à l'exception de Lar. 19e (qui le définit ainsi : ,,Dans le langage philosophique, Poussé, mis en mouvement``, l'illustre par des ex. de Bossuet et de Fénelon, en précisant ,,ne se dit plus``), de LITTRÉ (qui déclare : ,,Ce participe n'est pas en usage. Cependant l'autorité de Bossuet et de Fénelon pourrait en justifier l'emploi dans le langage philosophique``) et Lar. Lang. fr. (qui le déclare ,,rare``, et cite un ex. de Ch. Maurras). Les philosophes mod. ont remis en honneur cet emploi (cf. surtout ex. 58).
C.— Emploi pronom. (impers.). S'agir.
1. Spéc., vx ou vieilli
Vieux
Il s'agit si. ,,Se dit par ellipse pour il s'agit de savoir si.`` (BESCH. 1845).
Rem. Attesté aussi ds Lar. 19e, LITTRÉ, BÉL. 1957.
Dont s'agit. ,,Locution encore en usage au barreau, et qui s'emploie pour dont il s'agit.`` (Nouveau Lar. ill.).
Rem. Attesté aussi ds BESCH. 1845, LITTRÉ.
Vieilli ou littér.
S'agissant de (loc. conj.). Vu qu'il s'agit de :
59. La même retenue devenait impossible à conserver, s'agissant d'accusations énormes portées contre lui.
SAINT-SIMON 502.78 (LITTRÉ).
Rem. Attesté ds Lar. 19e, BÉL. 1957, ROB., Pt ROB., Lar. Lang. fr.
2. Il s'agit de (ou que).
Il s'agit de + subst. ou inf. Il est question de :
60. S'agit-il de bijoux, je suis bien sûr de vous apprendre que Mellerio est le premier homme du monde pour les bagues hiéroglyphiques et lithologiques; Nitot pour le dessin et la monture des boucles d'oreilles; ...
V. DE JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 1, 1811, p. 77.
61. Il faut finir et cependant que j'ai encore de choses à te dire! Ne me parle plus de toi, ma bien-aimée Adèle, comme d'une femme ordinaire; sois modeste tant que tu voudras, mais ne me force pas à l'être quand il s'agit de toi.
V. HUGO, Lettres à la fiancée, 1821, p. 61.
62. DON CARLOS, faisant un pas. — Duc, ce n'est pas d'abord de cela qu'il s'agit. Il s'agit de la mort de Maximilien, empereur d'Allemagne.
V. HUGO, Hernani, 1830, I, 3, p. 22.
63. Il s'inclina distraitement devant le procureur, cherchant le regard du juge qui répondit par un signe imperceptible. — Vous permettez? J'accompagne Monsieur le Curé quelque pas. — De quoi s'agit-il? Qu'est-ce qui se passe? — Je crois que je puis avoir confiance en vous, murmura le prêtre sur le même ton. Je désirerais vous parler.
G. BERNANOS, Un Crime, 1935, p. 771.
Il s'agit de + inf. Il importe de (nuance impér.) :
64. Pour le coup, j'éclatai : « Comment, madame, il est nécessaire que je me ruine pour tenir l'enfant d'une femme que je connais à peine, et qui croit aux prédictions de Mlle Lenormand! — Il ne fallait pas accepter; vous l'avez fait, il s'agit de vous en tirer honorablement. »
V. DE JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 1, 1811 p. 26.
65. ... le comte Ludwig marchait vivement vers un café. — Si tu veux faire le brutal avec moi, je te plante là... Il s'agit d'empêcher que, par quelque tour de passe-passe, ce maudit Parisien ne nous mette dans notre tort, et par suite ne se moque de nous.
STENDHAL, Lucien Leuwen, t. 2, 1836, p. 197.
66. Enfin, enfin, je sais, un peu, comme tout le monde, ce qu'est la douleur. Si la douleur est agréable, ce n'est plus la douleur. Il s'agit de s'entendre. Et s'il est une puissance surnaturelle capable de nous rendre la douleur délectable, que cette puissance, alors, se manifeste. Qui songerait à la récuser?
G. DUHAMEL, Journal de Salavin, 1927, p. 143.
67. Il s'agit d'en finir avec cette espèce d'ignorance hagarde au milieu de laquelle tout le théâtre contemporain avance, comme au milieu d'une ombre, où il ne cesse pas de trébucher.
A. ARTAUD, Le Théâtre et son double, 1939, p. 155.
Fam. (Il) (ne) s'agit (pas) que. Il (ne) faut (pas) que :
68. Le vieux, ragaillardi, racontait alors par le menu des histoires de l'asile. Tout à coup, il jetait un coup d'œil sur la pendule. D'un geste maladroit, il prenait sa canne et sa casquette. — S'agit pas que je rentre en retard, parce que alors... fini les sorties!
E. DABIT, L'Hôtel du Nord, 1929, p. 232.
Rem. Sauf exception (Pt ROB.), cet emploi est gén. ignoré des dict.
II.— PHILOS., emploi subst. masc. (seulement au sing. et toujours précédé de l'art. masc. sing. le). Faculté d'agir spécifiquement humaine; exercice de cette faculté :
69. ... le sentir est fonction de l'agir. Mais alors je suis mon corps ne signifierait-il pas : « Je suis une certaine puissance d'agir qui s'appréhende elle-même comme instrument, et se saisit d'autre part en tant qu'inhibée ou au contraire favorisée dans son exercice par les conditions extérieures »? interprétation « énergétique » du corps.
G. MARCEL, Journal métaphysique, 1920, p. 252.
70. ... l'agir porte le désirer. Je crois que nous ne savons pas bien désirer ce que nous ne pouvons faire, et que l'espérance non aidée est toujours triste. C'est pourquoi la vie privée est toujours triste, si chacun attend le bonheur comme quelque chose qui lui est dû.
ALAIN, Propos, 1923, p. 479.
71. Toute philosophie politique, comme toute philosophie morale, sont ainsi une sorte de limite abstraite, la science des lois naturelles de l'agir humain. En fait cependant, l'homme n'est pas dans un état purement naturel, mais dans l'état de nature déchue et de nature réparée; la règle de conduite de la vie individuelle et sociale ne peut donc pas faire abstraction de l'ordre surnaturel.
J. MARITAIN, Primauté du spirituel, 1927, p. 190.
72. Cette exclusion mutuelle du penser au sens le plus large et de l'agir se justifierait ainsi : l'intentionalité en tant que telle est adynamique : le penser est une lumière, l'agir est une force; les mots force, efficacité, énergie, empire, production, effort, etc. appartiendraient donc à une toute autre dimension du sujet que la visée non-productrice de la perception, du souvenir, du désir, du vœu, du commandement, et par conséquent que la visée également non-productrice du projet.
P. RICŒUR, Philosophie de la volonté, 1949, pp. 192-193.
73. En lui [le mysticisme chrétien] se manifeste un étonnant équilibre entre l'agir et le pâtir, entre la possession du monde et son abandon, entre le goût des choses et leur mépris.
P. TEILHARD DE CHARDIN, Le Milieu divin, 1955, p. 144.
Rem. 1. L'emploi subst. de agir ne figure que dans qq. dict. (Lar. 19e, GOBLOT 1920, FOULQ.-ST-JEAN 1962). 2. Cet emploi, spécifique de la lang. philos. (qui l'a calqué sur l'all., où de tels usages sont communs à la lang. philos. et à la lang. commune) est à la fois verbal et subst. En tant qu'il est verbal : a) Il laisse au verbe sa valeur abs. (absence de compl. d'obj.); b) Il conserve l'aspect imperf.-dérivatif propre à l'inf. dit « présent »; c) Il confère à celui-ci une valeur intemporelle. En tant qu'il s'agit d'un emploi subst., une épithète est possible : l'agir humain (ex. 71). Cf. en outre : ,,agir est un verbe neutre qui ne comporte pas, comme un verbe actif, de régime direct. (...). Aussi est-ce là une raison primordiale de la supériorité métaphysique de l'expression pur agir sur celle d'acte pur. Agir suggère à la fois ce qui, n'étant point statique et lié à une production définitive, est dynamique, tout en restant intérieur à soi.`` (M. BLONDEL, L'Action, 1936, p. 170, d'apr. FOULQ.-ST-JEAN 1962).
Prononc. — 1. Forme phon. :[], j'agis []. Enq. ://, /zéro (prés. 123, impér. 2), 1, , , 1 (D), , 1/; //, /zéro (prés. 6, subj. 1236), õ, e1, e1 (D), iõ, ie1/; inf. //; part. /, /. 2. Dér. et composés : agissant, agissement(s), réagir.
Étymol. ET HIST. — 1. 1450 « produire » (Dialog. entre le Maheustre et le Manant, f° 6 v° ds GDF. Compl. : Il n'y a que Dieu... qui puisse agir telle conversion). — 1611, COTGR.; 2. 1600 s'agir à, impers. « être question de » (O. DE SERRES, Théâtre d'agric., VI, 1 ds HUG. : Puis qu'il ne s'agit qu'à façonner Jardins, leur peu de contenue se pourra accommoder sans excessive despense); 3. 1680 (RICH. t. 1 : Agir. Faire, se comporter, se conduire d'une certaine manière — agir en galant homme, en ami, en homme d'honneur... Agir de concert avec quelqu'un. Ils ont agi comme pour eux...).
Dér. du lat. agere av. chang. de conjug. Agere attesté au sens 1 dep. PLAUTE, Bac., 479 ds Oxford Latin dict., s.v. 89 b : nullo pacto res mandata potest. agi?; au sens 2 impers. agitur de ds CICÉRON, Man., 14, ibid., 90 a; au sens 3 dep. TERENCE, Ev., 1066 : non cognosco vostrum tam superbum ... — sic ago.
STAT. — Fréq. abs. litt. :19 250. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 26 396, b) 19 607; XXe s. : a) 23 818, b) 34 514.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BOISS.8. — BONNAIRE 1835. — BRUANT 1901. — Canada 1930. — CAP. 1936. — CAPUT 1969. — DARM. Vie 1932, p. 193. — DUP. 1961. — FÉR. 1768. — FOULQ.-ST-JEAN 1962. (s.v. acte, action). — GIRARD 1756. — GOBLOT 1920. — GREV. Probl. t. 3 1964. — GUILB. Aviat. 1965. — GUIZOT 1864. — HANSE 1949. — KOLD. 1902. — LAF. 1878. — LAV. Diffic. 1846. — LE BRETON 1960. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MIQ. 1967 (s.v. acte). — NYSTEN 1814-20. — ROG. 1965, p. 128, 163. — SARDOU 1877. — SOMMER 1882. — Synon. 1818. — THOMAS 1956.

agir [aʒiʀ] v.
ÉTYM. 1450; du lat. agere « pousser; agir ».
———
I V. intransitif.
A (Emploi général).
1 Faire qqch., avoir une activité qui transforme ce qui est. Entreprendre, exécuter, opérer; acte, action. || Il y a un temps pour agir et un temps pour se reposer. Dépenser (se), travailler. || Il lui faut toujours une occupation, il ne peut rester sans agir. Occuper (s'). || Elle avait perdu tout courage pour agir. → Neurasthénie, cit. 1. || Agir seul, agir ensemble, en commun.(Le sujet désigne une partie de l'être animé; → cit. 2).
1 Nous sommes nés pour agir (…) Je veux qu'on agisse (…) et que la mort me trouve plantant mes choux (…)
Montaigne, Essais, I, 20.
2 Ainsi dit, ainsi fait. Les mains cessent de prendre,
Les bras d'agir, les jambes de marcher.
La Fontaine, Fables, III, 2.
3 La mouche, en ce commun besoin,
Se plaint qu'elle agit seule et qu'elle a tout le soin (…)
La Fontaine, Fables, VI, 9.
4 Ainsi, chacun en son endroit
S'entremet, agit et travaille.
La Fontaine, Fables, XII, 15.
5 Pour connaître les hommes, il faut les voir agir.
Rousseau, Émile, IV.
6 Vivre, c'est agir.
France, le Jardin d'Épicure, p. 93.
7 Ce n'est pas être pour un homme que de ne pas agir.
Claudel, Feuilles de saints, « L'architecte ».
7.1 Chose remarquable et trop peu remarquée, ce n'est point la pensée qui nous délivre des passions, mais c'est plutôt l'action qui nous délivre. On ne pense point quand on veut; mais, quand des actions sont assez familières, quand les muscles sont dressés et assouplis par gymnastique, on agit comme on veut.
Alain, Propos, 16 mars 1922, Gymnastique.
Spécialt (par oppos. à penser, méditer, parler, délibérer). Manifester sa volonté par des actes, passer à l'exécution d'une décision, prendre des initiatives. || Le moment est venu d'agir. || Il n'est plus temps de réfléchir, il faut maintenant agir. || Vous avez toute liberté pour agir, mais cessez de tergiverser. Entreprendre, exécuter. || Agir, c'est oser (cit. 15).
8 Il faut se décider, agir et se taire.
B. Constant, Journal intime, p. 177.
9 L'impuissant croit volontiers l'impossible; hors d'état d'agir lui-même, il s'imagine que le hasard, l'imprévu, l'inconnu agiront pour lui.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., t. I, p. 245.
10 N'ayant pas la force d'agir, ils dissertent.
Jaurès, Hist. socialiste, t. I, p. 22.
11 Le besoin de croire est une partie du besoin d'agir, parce qu'il en est la condition.
Émile Faguet, Études littéraires, XVIIe s., p. 195.
12 Agir est autre chose que parler, même avec éloquence, et que penser, même avec ingéniosité.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XII, p. 37.
13 L'intelligence ne mène qu'à l'inaction. C'est la foi qui donne à l'homme l'élan qu'il faut pour agir, et l'entêtement qu'il faut pour persévérer.
Martin du Gard, les Thibault, VII, 69.
Raison d'agir.
14 Les victoires trop complètes brûlent l'âme des vainqueurs; leur première ivresse tombée, elles brisent le ressort de la volonté, elles lui enlèvent sa raison d'agir.
R. Rolland, Voyage musical au pays du passé, p. 25.
2 Se comporter dans l'action (de telle ou telle manière). || Manière ou façon d'agir : comportement, conduite. || Agir bien, agir mal. Comporter (se), conduire (se). || Agir librement, en toute liberté, de son plein gré, de son propre mouvement, de propos délibéré. || Agir sans se préoccuper des autres (cf. En faire à sa tête). || Continuer à agir (cf. Aller de l'avant). || Il refusera d'agir sous la contrainte. || Elle a agi à l'instigation de ses parents. || Agir selon le cas; en conséquence. || Agir avec circonspection, avec discernement, à bon escient. || Agir à l'aveuglette, à la hâte, à la légère, inconsidérément. || Agir par calcul. || Agir conformément à ou à l'encontre de ses principes. || Ils ont agi chacun de leur côté. || Agir de concert, dans le même sens. Collaborer. || Agir en sens inverse. || Vous n'auriez pas dû agir contre lui, contre votre conscience. Opposer (s'opposer à…). || Il a agi à la légère. || Tout nous prouve que vous agissez par calcul. || Ce n'est pas en agissant de force, d'autorité que vous le convaincrez. Employer, user.Agir en…, en se comportant comme… || Il n'a pas agi en ami.Agir comme… || J'agis ici comme mandataire de M. X.Ils ont agi comme des idiots.
15 Je me suis souvent dit, voyant de quelle sorte
L'homme agit, et qu'il se comporte
En mille occasions comme les animaux (…)
La Fontaine, Fables, X, 14.
16 Il faut agir de force avec de tels esprits.
Corneille, Héraclius, I, 1.
17 Agissez donc enfin, Madame, en souveraine.
Corneille, Don Sanche, III, 4.
18 Quiconque est loup, agisse en loup.
La Fontaine, Fables, III, 3.
19 Agir en galant homme (…)
Molière, le Bourgeois gentilhomme, III, 16, et IV, 1.
20 Il me semble qu'on n'agit point comme vous faites.
Molière, l'Amour médecin, I, 3.
21 De vos façons d'agir je suis mal satisfait.
Molière, le Misanthrope, II, 1.
22 L'usage a préféré (…) façons de faire à manières de faire, et manières d'agir à façons d'agir.
La Bruyère, les Caractères, XIV, 73.
N. B. L'usage contemporain n'enregistre plus cette préférence.
23 Vous voulez bien que je vous fasse une petite critique sur un mot de votre dernière lettre. « Il en a agi avec toute la politesse du monde; il faut dire : il en a usé. On ne dit point : il en a bien agi, et c'est une mauvaise façon de parler ».
Racine, Lettre à Jean-Baptiste Racine, 19 sept. 1698.
24 Hommes ou femmes, ce ne sont pas les plus bêtes qui agissent le plus bêtement.
France, Histoire comique, I.
Besoin, volonté; façon, manière, difficulté, raison d'agir. || Les raisons d'agir. || La faculté d'agir.
Agir (de telle manière), avec, à l'égard de…, envers qqn. Traiter, user (en user avec). || Agir bien, mal, incorrectement avec qqn.
3 Intervenir, s'employer. || Il a toujours prétendu agir au nom de l'État. || Agir au nom d'un parti, d'une cause.Je vous demande d'agir auprès des autorités en faveur (ou pour) cet homme. Adresser, entremettre (s').
25 Ils servent à l'envi la passion d'un homme
Qui n'agit que pour soi, feignant d'agir pour Rome.
Corneille, Cinna, III, 1.
26 (Un moyen) De faire agir pour toi son crédit et le mien.
Corneille, Cinna, I, 4.
27 Agissez auprès de votre frère, et servez-vous de l'amitié qui est entre vous deux pour le jeter dans nos intérêts.
Molière, l'Avare, I, 1.
Avoir pouvoir, procuration d'agir au nom de qqn. Représenter.
Agir sur qqn. Influencer, influer (sur).
4 (Sujet n. de chose : abstraction, chose concrète). Produire un effet, une impression, exercer une action, une influence réelle. Impressionner, opérer; agent. || Les médicaments agissent peu, mal, efficacement. || La passion, le sentiment qui agit en lui. || Ses convictions agissent sur son comportement.Laisser agir qqn. || Il faut laisser agir le temps, la nature, ne pas intervenir.
28 D'où vient donc que son influence
Agit différemment sur ces deux-ci ?
La Fontaine, Fables, VIII, 16.
29 La foi qui n'agit point, est-ce une foi sincère ?
Racine, Athalie, I, 1.
30 La foi a cela de particulier que, disparue, elle agit encore.
Renan, Souvenirs d'enfance…, I.
31 Laissez longtemps agir la nature, avant de vous mêler d'agir à sa place, de peur de contrarier ses opérations.
Rousseau, Émile, II.
32 Elle avait conscience que sa volonté n'avait pas cessé d'agir sur son destin, et que sa réussite était bien son œuvre.
Martin du Gard, les Thibault, VII, 13.
33 (…) ces empoisonnements qui n'agissent qu'au bout d'un certain temps.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. IX, p. 252.
Absolt. Se manifester, opérer de façon efficace. || Ce médicament n'agira plus si vous en prenez trop souvent, perdra son efficacité.
5 Faire agir : mettre en action, en activité, en mouvement, en œuvre (une personne ou une chose). Mouvoir, pousser. || L'ambition le fait agir. Animer, mener. || C'est l'intérêt qui le fait agir, qui le pousse. Conduire. || Faire agir une influence, une force. || Faire agir un acide sur une substance.
34 Il ne veut point sur lui faire agir sa justice.
Corneille, Polyeucte, III, 2.
B Dr. Prendre l'initiative de soumettre une prétention, d'attaquer quelqu'un devant un tribunal. 1. Ester. || Agir en justice. Demandeur. || Agir contre qqn ( Défendeur). Poursuivre.
Agir d'office, sans être requis, de par sa charge.
tableau Verbes exprimant une idée de mouvement.
———
II Trans. Littér. Faire agir (→ Agissable, cit.). || Ce qui agit un être. || « (…) nous-mêmes aujourd'hui (…) ne sommes pas au fait de ce qui agit Michaux (…) » (le Magazine littéraire, p. 9, févr. 1974).
(Au passif). || Être agi (philos.) : subir une influence par laquelle le comportement que l'on a est entièrement motivé.N. m. || L'agi, ce qui est du domaine de l'acte.
34.1 Je traîne en moi comme un fardeau le souci d'écrire ce livre. En vérité je suis agi. Même si rien, absolument, ne répondait à l'idée que j'ai d'interlocuteurs (ou de lecteurs) nécessaires, l'idée seule agirait en moi.
Georges Bataille, l'Expérience intérieure, p. 82.
34.2 À l'esprit en mal de notions qui s'est d'abord nourri de telles apparences, à propos de la pierre la nature apparaîtra enfin, sous un jour peut-être trop simple, comme une montre dont le principe est fait de roues qui tournent à de très inégales vitesses, quoiqu'elles soient agies par un unique moteur.
Francis Ponge, le Parti pris des choses, « Le galet ».
34.3 (…) je n'en veux ni à ses seins, ni à ses cuisses moelleuses, ni à aucune visible et nue partie, mais au secret du ventre, aux viscères, à ce qui la remplit, aux organes qui l'agissent (…)
Hélène Cixous, Souffles, p. 69.
———
III S'agir. Pron. impers. (XVIe; calqué sur le lat.). || Il s'agit de… (il s'est agi de…).
1 Marquant ce qui est en question, en cause, abordé ou intéressé en l'occurrence. Question. || Il s'agit dans ce livre des origines de la Révolution. || C'est de vous, de votre situation qu'il s'agit dans sa lettre. || De quoi s'agit-il ? || Il ne s'agit pas de cela : ce n'est pas là notre propos. || Il s'est agi de cette affaire dans le Conseil (Académie).
35 C'était bien de chansons qu'alors il s'agissait.
La Fontaine, Fables, VII, 9.
Il s'agit de… (et inf.). || Quand il s'agit de se mettre à table, il est toujours le premier.
35.1 « Nous et l'ennemi », pense le chef militaire; « Nous et le destin du monde », pense le chef historique. Au second, le général de Gaulle devait son esprit; au premier, la plupart de ses méthodes. Sans doute eût-il volontiers repris à son compte le fameux « De quoi s'agit-il ? » du maréchal Foch.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 157.
2 Marquant ce qui est désormais le point important, le devoir à suivre. Importe (il). || Il s'agit maintenant d'être sérieux. || Il ne s'agit plus de discourir, il faut agir. || Il s'agira, il s'agirait de réfléchir.Fam. || Il s'agit que vous le retrouviez, et rapidement !, il faut que…
36 Je sens bien que sans vous je ne saurais plus vivre,
Que mon cœur de moi-même est prêt de s'éloigner;
Mais il ne s'agit plus de vivre, il faut régner.
Racine, Bérénice, IV, 5.
37 Trouver une bonne formule ne suffit pas, il s'agit de n'en plus sortir.
Gide, Dostoïevsky, p. 52.
3 Loc. prép. Vx. S'agissant de… : quand il s'agit de…, puisqu'il s'agit de…
38 La même retenue devenait impossible à conserver, s'agissant d'accusations énormes portées contre lui.
Saint-Simon, Mémoires, in Littré.
4 Dr. || Dont s'agit : dont il s'agit.
———
IV N. m. Philos. || L'agir : faculté d'agir, l'exercice de cette faculté.
39 Ce qui plaît surtout au citadin dans la campagne, c'est qu'il y va; l'agir porte le désirer.
Alain, Propos, 10 avr. 1923, Que le bonheur est généreux.
40 La foi est libératrice car elle n'est pas seulement un surcroît de sens, elle est (…) un surcroît d'agir.
Roger Garaudy, Parole d'homme, p. 249.
CONTR. Abstenir (s'). — Balancer, délibérer, hésiter…
DÉR. Agissant, agissements.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • agir — agir …   Dictionnaire des rimes

  • agir — AGIR. v. n. Faire quelque chose. Il n est jamais sans agir. f♛/b] Il signifie aussi, Opérer, produire quelque effet, faire quelque impression. C est un remède qui agit puissamment. Le feu agit sur tous les métaux. Les Philosophes prétendent que… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • AGIR — est une association d élus qui réunit des autorités organisatrices de transport, quel que soit leur exploitant, ainsi que des entreprises de transport indépendantes, c est à dire sans lien significatif avec un groupe français ou étranger… …   Wikipédia en Français

  • agir — AGIR. v. n. Faire quelque chose quelle qu elle soit, & en quelque maniere que ce soit. Cet homme agira en temps & lieu. le remede n a point encore agi, le temps d agir est pressant, vous avez la liberté d agir. on ne fait rien si l on n agit.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • agir — Agir, Il vient de Ago, agis. Agir personnellement, Condicere. Agir criminellement, Actionem criminose intendere. Agir criminellement d une chose civile, Criminose intendere quod ciuilem persecutionem habet. Agir en matiere d injures, Iniuriarum… …   Thresor de la langue françoyse

  • Agir — (Бенидорм,Испания) Категория отеля: 4 звездочный отель Адрес: Avenida Mediterráneo, 11, 03503 Б …   Каталог отелей

  • Agir — steht für: den Namen eines von Michel Hollard gegründeten Agentennetzes im Zweiten Weltkrieg den Namen des Gas Pipelineprojekts AGIR Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer …   Deutsch Wikipedia

  • Ägir — Ägir,   nordischer Mythos: Gott des Meeres, Gatte der Ran. Ägir gibt den Göttern ein Gelage, das in der Liederedda (»Lokasenna« und »Hymirlied«) dargestellt ist …   Universal-Lexikon

  • Agir — (nord. Myth.), so v.w. Äger …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Ägir — (v. altnord. á, »Wasser«, got. ahwa, also der »Wassermann«), in der nord. Mythologie der dämonische Beherrscher des Meeres, war nach späterm Mythus der Sohn des Riesen Forníotr. Er heißt auch Gymir und Hlér und sein Wohnort Hlésey (jetzt Lässöe… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.